Your Feedback Matters


We hope you are enjoying The Foundation Stone™.
Please take a few moments to complete the survey
so that we can continue to improve our website.
Thank you for your time and support.

Take this survey



Your Feedback Matters


Please reconsider your decision.
A few minutes of your time will be
a great help and will allow us to make
The Foundation Stone™ even better.

Thank You!

Take this survey


Exclusively designed for The Foundation Stone Hand Crafted Metal Lace Thank You Machine


To order yours please contact

michal@thefoundationstone.org

prev
next
Lire tout
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
Nouvelles
prev
next
Bénédictions de la Torah: comme une mariée Imprimer Envoyer
Écrit par Rabbi Simcha Weinberg   

Blessings "Il a donné à Moshé, quand il a fini de parler avec lui» (Ki Tissa 31:18). "Kechaloto" (Quand il a fini) peut se lire comme «Kechalato» - comme son épouse. Rabbi Shimon Ben Lakish a dit:

Il est interdit à un savant Torah à rendre une décision halachique public jusqu'à ce que ses paroles de Torah nous adressons à ceux qui l'entendent, comme une fiancée qui est intéressant pour son mari, et qu'il veut entendre ses paroles. (Midrash Tanchuma, Ki Tissa # 16)

Ce Midrash décrit la démarche nécessaire pour étude de la Torah et l'enseignement. Dans les bénédictions de la Torah, nous demandons à Dieu d'adoucir les paroles de Sa Torah dans nos bouches et dans les bouches de son peuple, la maison d'Israël. C'est un processus dans lequel nous devons nous livrer ainsi.

Rabbi Shimon Ben Etats Lakish "jusqu'à ce que ses paroles de Torah nous adressons à ceux qui l'entendent». Il doit y travailler. Il faut d'abord trouver la beauté dans la Halakha, il faut absolument goûter la douceur. Ensuite, il doit la présenter d'une manière qui soit agréable à ceux qui l'entendent, sans compromis sur la vérité de ce qu'il s'apprête à transmettre.
Jusque-là, l'érudit de la Torah est interdit de règle, jusque-là, l'enseignant ne devrait pas être autorisé à enseigner.
Ce n'est que lorsque nous sommes prêts à voir la Torah comme une épouse magnifique qui nous aura soif d'entendre ses paroles, et en attirer d'autres à sa beauté.

Share/Save/Bookmark
 
Joomla 1.5 Templates by JoomlaShine.com