Your Feedback Matters


We hope you are enjoying The Foundation Stone™.
Please take a few moments to complete the survey
so that we can continue to improve our website.
Thank you for your time and support.

Take this survey



Your Feedback Matters


Please reconsider your decision.
A few minutes of your time will be
a great help and will allow us to make
The Foundation Stone™ even better.

Thank You!

Take this survey


Exclusively designed for The Foundation Stone Hand Crafted Metal Lace Thank You Machine


To order yours please contact

michal@thefoundationstone.org

prev
next
Lire tout
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
Nouvelles
prev
next
La danse des Loulav Imprimer Envoyer

Succot Le Midrash comprend le verset: «David et toute la maison d'Israël jouaient devant Dieu», en ce sens les gens secouaient leur Lulavim! Il ya un élément de jouer. Ils ont exprimé total, libre et absolu joie. Il ya une danse à la Na'anu'im. Nous devons secouer et vague des quatre espèces de joie et d'excitation.

Le Pesikta D'Rabbi Kehana demande: «Que pouvons-nous faire pour remercier Dieu de nous recréer en tant qu'êtres nouvelle à l'époque de Techiat Hameitim - La Résurrection des Morts? Nous allons ébranler le Loulav et Etrog, qui sont décrits comme «Rishon" - au début - pour célébrer une nouvelle vie.

Miriam fait cela quand elle a conduit les femmes dans leur chanson à la mer. Les femmes dansaient à l'art cercle Les femmes avaient des instruments de musique qu'ils avaient apporté avec eux de l'Egypte. Ils ont été préparés pour cette chanson, parce qu'ils ont dit, avant de quitter l'Égypte, «Si Dieu nous a déjà tant fait pour nous, Il va sûrement faire plus. Nous devons être prêts à Lui la louange de façon appropriée. "Leur chanson était une expression de l'attente de ce qui va se passer. Chaque miracle a servi à les convaincre que plus viendrait. Chaque miracle et célébration a été un début.

En effet, le Midrash enseigne que ses cercles-Micholot - ont apporté Mechila - pardon - pour les péchés commis par les hommes comme ils traversaient la mer. Myriam et les femmes apportaient le pardon qui ont permis à toute la nation à l'expérience d'un nouveau départ.

Moment même où nous prenons le Loulav nous avons rempli la mitsva. C'est pourquoi nous reprenons le Etrog la tête en bas avant de réciter la bénédiction. Nous récitons toujours une bénédiction avant d'accomplir une mitsva, et si l'on choisi le Etrog dans sa position adéquats, nous n'aurions observer le commandement dans ce premier instant et nous ne serait plus capable de réciter la bénédiction. Le premier moment est l'expression la plus profonde de la Mitsva.

Hallel comprend également l'idée d'une nouvelle création: David, le plus faible de la famille, est oint comme le prochain roi d'Israël.



Share/Save/Bookmark
 
Joomla 1.5 Templates by JoomlaShine.com