Exclusively designed for The Foundation Stone Hand Crafted Metal Lace Thank You Machine


To order yours please contact

michal@thefoundationstone.org

Haggadah: La liberté de la compassion: Ha Lachma Anya Imprimer Envoyer

Hagada Albert Einstein a parlé de la façon dont notre égocentrisme nous éloigne des autres formes de vie. "Un être humain est une partie d'un tout, que nous appelons univers, une partie limitée dans le temps et l'espace. Il éprouve lui-même, ses pensées et ses sentiments, comme quelque chose de séparé du reste ... une sorte d'illusion d'optique de sa conscience. Cette illusion est une sorte de prison pour nous, nous limitant à nos désirs personnels et à l'affection pour quelques personnes proches de nous. Notre tâche doit être de nous libérer de cette prison en élargissant notre cercle de compassion pour embrasser toutes les créatures vivantes et l'ensemble de la nature dans sa beauté. "

Nous sommes critiques du mauvais fils pour se séparer de la communauté, mais où nous trouvons élargissant notre cercle de compassion? Où allons-nous exprimer notre empathie pour toute la communauté? Où allons-nous embrasser toute la création?

«David était très angoissé, pour les gens étaient prêts à le lapider, pour l'âme du peuple était aigri - Mara - comme dans Maror, chacun sur son fils et des filles; David a puisé la force de Dieu, son Seigneur. Mais" (Samuel Je 30:6) Il est intéressant de noter que le verset juxtapose l'amertume des personnes tirant leur force de David de Dieu. L'amertume est une forte indication que la personne ne tire pas la force de Dieu. Il semble que si les gens de l'amertume parce que David a augmenté, dans toute sa force spirituelle magnifique, n'a pas été empathique de leur amertume.

Quand nous mangeons le Maror nous ne sommes pas seulement en empathie avec la douleur des esclaves en Egypte, nous sommes en empathie avec tous ceux qui sont amers.

Karpas nous rappelle les verts d'origine qui ne poussent pas jusqu'à ce que Adam a été formé et a prié pour la pluie. Adam a dû accepter immédiatement la responsabilité de toute la création.

Maror est l'expression de notre sympathie. Karpas est notre étreinte de notre rôle dans la création.

Où allons-nous élargir notre cercle de compassion? «Celui qui a faim, venez manger», même nos «lachma anya,« même si nous n'avons pas beaucoup à partager.

Nous ne sommes jamais libres quand nous sommes seuls et isolés des autres et de création. Nous n'allons pas échapper à la prison de nos illusions de l'indépendance à moins que nous pouvons utiliser le Seder à ouvrir nos bras et d'embrasser l'unité de la création.

Share/Save/Bookmark
 
Joomla 1.5 Templates by JoomlaShine.com