Exclusively designed for The Foundation Stone Hand Crafted Metal Lace Thank You Machine


To order yours please contact

michal@thefoundationstone.org

prev
next
Lire tout
  • 0
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Nouvelles
prev
next
Avot 3:11: Reb Tzaddok Hakohen de Lublin Imprimer Envoyer

Pirkei Avos Rabbi Hanina ben Dosa dit: Toute personne dont la crainte du péché l'emporte sur sa sagesse, sa sagesse durera, mais quelqu'un dont la sagesse l'emporte sur la peur du péché, sa sagesse ne durera pas. (Avot 3:11)

Les mots de la Torah qui passent par le cœur, c'est que le cœur se sent et est influencé par eux, sont définis comme un «Arbre de vie (Proverbes 3:18)," et un "élixir de longue vie (Pessa'him 50b)." Pour le coeur est la source de vitalité, comme il est écrit: «Par-dessus tout vous protéger, garder votre cœur, car c'est de lui est la question de la vie" (Proverbes 4:23). "Lorsque l'enthousiasme suscité par l'un est l'expression de , le zeste de très sa vitalité est éveillé, et engendre la vitalité Torah chez l'homme.

Cela se produit quand on est la crainte du péché vient avant sa sagesse. Par crainte des cieux est dans le cœur, comme dit nos Sages sur le verset: «Pour acquérir la sagesse quand il n'y a pas de cœur (Proverbes 17:16)." [Voir Yoma 72b] Théodore est la femelle, et la Torah de la vérité est le mâle qui vise à partager la paix et la joie dans le cœur, comme il est dit: «Les préceptes de Dieu sont droites, elles réjouissent le cœur (Psaumes 19:9)." Après la peur qui engendre un cœur brisé et la tristesse, les mots de Torah sont absorbés et soutenue dans le cœur.

Pour le cœur est le lieu où le sang bouillonne et par la puissance du désir et la nostalgie de la douceur des mots de la Torah l'élément du feu est renforcée, comme les rabbins, a déclaré: "La Torah se résume en lui (Ta'anit 4a) . "Et il est bien connu que l'ébullition absorption entraîne avec une telle force que ce qui est absorbée ne s'en échappe, une qualité absente de l'absorption par les éléments ou froid cool, tels que les mots de la Torah qui ne passe pas par le coeur.

On peut être parfaitement capable de concevoir la sagesse dans son cerveau et de percevoir les questions de la divinité et de la Torah tandis que son cœur reste totalement affecté par tout cela. Car il est comme celui qui étudie la sagesse extérieure, qui n'a aucun rapport avec lui.

Il est tout le résultat d'un manque de la condition nécessaire, qui est, la crainte du péché, qui provoque à réfléchir sur ses insuffisances et à ressentir le besoin pour les paroles de la Torah lui capable de perfectionnement, la sagesse nous ne durera pas.

C'est le principe: Quand le cœur est activement inspiré dans son étude de la Torah, il a la vitalité et est absorbée à l'interne. (Hatzaddik Tzidkat, n ° 225)

Share/Save/Bookmark
 
Joomla 1.5 Templates by JoomlaShine.com